Médecine Traditionnelle Chinoise et bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur : informations et point de vue global en médecine traditionnelle chinoise et acupuncture

Médecine Chinoise Valence et Ménopause

Les troubles de la cinquantaine vus par la médecine chinoise traditionnelle

Les nombreuses tensions émotionnelles et le stress peuvent représenter une cause extrêmement importante des soucis de la cinquantaine. Ces tensions s’installent généralement bien des années avant le début des troubles.

Pour certains auteurs, les problèmes, l’anxiété, la peur récurrente conduisent aussi à l’affaiblissement de l’énergie du rein, et finalement au vide de yin du rein. Aussi, les contextes de surmenage facilitent grandement l’arrivée de la faiblesse du yin. C’est malheureusement souvent le cas dans nos sociétés occidentales.

D’autres poursuivent en disant que le vide de yin du rein engendre à la longue un vide de yin du coeur. Le yin du coeur s’épuisant petit à petit, on aura tranquillement une production de chaleur vide. Cette chaleur interne peut alors propulser, dans certains cas, les liquides physiologiques à l’extérieur, d’où la transpiration…  Mais le tout est complexe et met, bien sûr, des années à s’installer…

Ces praticiens associent aussi le surmenage intellectuel et physique au vide de yin. Pourquoi? Parce que le surmenage est synonyme d’une accumulation d’heures de travail. Très souvent, l’alimentation ne sera pas suivie, donc mauvaise pour le corps. L’alimentation sera aussi très irrégulière. L’aspect nourricier du corps par les liquides physiologiques sera de moins bonne qualité. En somme, c’est une accumulation de paramètres qui vont léser le yin du rein.

N’oublions pas, bien sûr, le rythme de vie des femmes actives, qui sont souvent débordées au travail. Mais elles sont aussi souvent débordées le soir, à la maison, avec les enfants. Les grossesses multiples vont aussi jouer de manière négative sur le yin du rein.

Notons que pour la médecine chinoise, les problèmes de bouffées de chaleur sont dus, fondamentalement, au déclin de l’énergie du rein. Mais ce vide de rein peut alors prendre plusieurs formes: un vide de yin comme précisé plus haut, mais aussi par un vide de yang combiné.

Encore une fois, on peut considérer qu’à la longue, un vide de yin seul est assez rare, et va s’accompagner d’un vide de yang (et aussi d’un vide d’essence). Bref, c’est parfois l’énergie globale du rein qui tend à s’affaisser. Inversement, un vide de yang de rein, engendrera aussi un vide de yin. On considère alors que le nombre d’années d' »usure » progressive va léser le rein dans son ensemble. Ainsi, le vieillissement usera le rein globalement.

 

Médecine Chinoise Valence et bouffées de chaleur: bien entendu, il est décrit ici le point de vue de la médecine chinoise. Le point de vue de la médecine moderne est différent.

Pour tout problème de santé, vous devez suivre les conseils de votre médecin traitant. Il ne faut jamais arrêter un traitement en cours sans l’avis de votre médecin généraliste.

 

Voir l’article déja consacré au sujet : http://philipperichard-mtc.fr/acupuncture/bouffees-de-chaleur-acupuncture/

Médecine Chinoise Valence et Ménopause, en savoir plus: http://www.passionsante.be/index.cfmfuseaction=art&art_id=16851

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *