Médecine Chinoise Traditionnelle et Yang du Rein

Médecine Chinoise Traditionnelle et Yang du Rein

« Médecine Chinoise Traditionnelle et Yang du Rein ». Description globale d’une faiblesse d’une énergie particulière du rein : le yang du rein.

Medecine Chinoise Traditionnelle et Yang du Rein

La faiblesse du yang du rein pour la médecine chinoise traditionnelle

Pour la Médecine Chinoise, les reins ont une influence considérable sur le bon fonctionnement de l’organisme.

Pour simplifier, et faciliter la compréhension (les omissions sont volontaires), on peut dire qu’il y a deux reins énergétiques aux yeux de la Médecine Traditionnelle Chinoise : Rein Yang et Rein Yin.

Aujourd’hui, nous voyons les problèmes que peut engendrer ce que l’on appelle un « Vide de Yang de Rein ».

Ainsi, dans les cas de vide du yang du rein, on aura des douleurs et des faiblesses aux lombes et aux genoux. Les jambes, les pieds, les talons peuvent aussi être touchés. Quand on est à genoux, on aura aussi de la peine à se relever, comme si les genoux n’étaient pas « costauds ». Il peut y avoir des raideurs et douleurs articulaires, plutôt sur la bas du corps. Le patient peut aussi souffrir de problèmes osseux, voir même de problèmes de croissance ou de développement (chez l’enfant).

A la palpation, les pieds et les mains seront froids. Le froid peut même remonter plus haut sur les membres : le froid peut alors venir vers les genoux et les coudes. Dans les faiblesses sévères, le corps entier pourrait être froid. De même, le patient est sujet à de la frilosité. Alors, on peut aimer se couvrir le bas du dos, ou tout simplement, on a l’impression de s’habiller davantage que les autres…

Le vide de yang des reins peut aussi provoquer des envies d’uriner davantage la nuit, le patient peut se lever plusieurs fois pour se soulager. Les urines peuvent être abondantes et claires. On peut aussi remarquer, au contraire, une absence de miction, comme si le patient n’avait jamais envie d’uriner.

La libido dans les cas de vide de yang de rein peut être faible, autant chez l’homme que chez la femme. Les hommes, eux, peuvent être sujets à une forme d’impuissance, voir d’éjaculation précoce. Les érections ne sont pas assez fermes, ou ne durent pas assez longtemps. Il y aussi une certaine forme de stérilité qui peut apparaître, autant chez l’homme que chez la femme.

La faiblesse énergétique du rein yang peut aussi engendrer certaines formes de dépression, une asthénie psychique intense. Le patient peut se sentir renfermé sur lui-même. Il se couvre, reste à la maison sous ses couvertures et ne souhaite pas bouger. Il peut être comme figé, sans mouvement, sans envie de rien faire, avec peu de prise d’initiatives… On remarque que la personne a un teint terne, un peu blême, sans vitalité dans le regard. Une fatigue physique intense  peut parfois être constatée.

Dans certains cas, la digestion peut ne pas être satisfaisante, avec de la lourdeur après le repas. Le ventre est plutôt froid ou frais -La palpation du ventre fait du bien, les mains chaudes paraissent agréables-, et on peut ressentir une envie de manger chaud, ou de boire chaud. Un vide de yang de rein peut ainsi se transmettre à la rate. Des diarrhées importantes peuvent encore se manifester, notamment le matin, sous forme d’urgences.

Par ailleurs, une rétention d’eau peut apparaître, avec de l’oedème, surtout aux membres inférieurs. On verra des jambes et des chevilles plutôt enflées… Il y aussi des problèmes d’audition, d’acouphènes -plutôt sourds-, des retards de règles, etc…

Aussi, un vide de yang de rein peut provoquer un déracinement du yang. L’ « énergie chaude yang » du rein n’étant plus emprisonnée dans l’ « eau  froide yin » du rein, cette même énergie aurait tendance à monter en haut du corps, provoquant des signes de plénitude sur le haut, et des signes de vide en bas -chaud en haut et en surface, et froid en bas et en profondeur-. Dans ce cas, on pourrait employer des remèdes bien précis pour faire revenir le « feu à la source » …

Ce genre de remède est d’ailleurs à employer avec tempérance, car souvenons-nous qu’il pourrait y avoir chaleur en haut. Tempérance encore car un vide de yang du rein ( ou vide de yang rate-rein) peut parfois s’accompagner d’une chaleur cachée (« Xie qi ») …

Voilà pour ce petit tour d’horizon du vide de yang de rein, en médecine chinoise. Sujet tout de même très vaste … Certains d’entre nous pourrons se reconnaître dans ces quelques signes non exhaustifs.

« Médecine Chinoise Traditionnelle et Yang du Rein »: ces informations vous sont communiquées à titre informatif, et ne remplacent pas une consultation chez votre Médecin Traitant. Vous devez suivre les conseils de votre médecin, et ne jamais arrêter un traitement en cours, sans l’avis de votre médecin généraliste.

 Retour à l’accueil: http://philipperichard-mtc.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *