Médecine traditionnelle Chinoise et Coups de Froid

Médecine Traditionnelle Chinoise et Coups de Froid

« Médecine chinoise et coups de froid  » décrit de manière simple ce que la médecine chinoise va appeler le « Vent froid ».

medecine chinoise et coups de froid

Actualité saisonnière: Médecine Traditionnelle Chinoise et coups de froid

En cette période qui nous prépare à l’hiver, il peut paraître important d’évoquer les coups de froid.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, on pourra appeler cela le « Vent Froid ». En effet, nous savons que le climat hivernal amène les « microbes », avec le lot annuel de rhumes, de grippe, d’affections hivernales classiques…

Mais qu’en pense au juste la médecine chinoise? Quelle vision a la médecine chinoise de tous ces « microbes »?

Et bien, la médecine traditionnelle chinoise voit les choses de manière un peu particulière. En effet, elle va regrouper bon nombre d’affections respiratoires, de rhumes, de grippe… sous un même vocable: c’est le fameux « Vent Froid ».

Le « vent froid » va alors désigner tout ce qui vient de l’extérieur du corps: on peut dire des « atteintes externes froides ». On traduirait cela chez nous comme: « j’ai pris un coup de froid » ! (Pour amener davantage de précision, il y a aussi en médecine chinoise, le vent-chaleur, le vent-humidité…)

Mais attention, pour les chinois, ce « coup de froid » va bien plus loin qu’une grippe ou qu’un rhume !

Le vent froid peut s’installer dans le corps de l’individu et pourrait dans certains cas y rester plus longtemps, même après un traitement. Ce vent froid pourrait causer à la longue, des problèmes très divers.

Ainsi, depuis des siècles, les chinois ne négligent pas du tout l’importance de la « pénétration du froid  » dans l’organisme .  On peut se référer à l’article consacré à Zhang Zhongjing, qui a « disséqué » les atteintes par le froid, il y a presque 2000 ans ! (Pour rappel, cet ouvrage, le Shang Han Lun, est capital pour la médecine chinoise http://philipperichard-mtc.fr/medecine-traditionnelle-chinoise/hommage-a-un-grand-maitre/)

Sans aller aussi loin aujourd’hui, nous nous accorderons à déterminer les grands signes énergétiques d’une atteinte externe par le vent froid.

Signes énergétiques de Vent Froid

Le consultant peut ressentir différents signes, que nous connaissons plus ou moins.

Il pourrait y avoir crainte du froid, fièvre, un pouls superficiel et lent, voir serré parfois. Au niveau de la surface du corps, on va distinguer des courbatures, des raideurs articulaires et musculaires, des raideurs de la nuque, une absence de transpiration (+ ou -),

De plus, il pourrait y avoir des céphalées, des rhinorrhées claires (nez qui coule clair et liquide), de la toux, un enduit blanc et mince.

Ces signes que nous connaissons tous peuvent aussi se conjuguer parfois avec des signes digestifs, des signes respiratoires plus intenses… Cela pourrait aussi se conjuguer avec d’autres troubles plus complexes, et descendre dans des couches énergétiques plus profondes…

Comment agit la médecine traditionnelle chinoise?

Par l’intermédiaire de l’acupuncture, la médecine chinoise ne va pas traiter le microbe, elle va travailler le terrain.

Effectivement, par la pose de certaines aiguilles (une dizaine), l’acupuncture va « ouvrir les pores de la peau » pour « chasser ce vent froid » !

En chassant ce vent, on va agir sur le terrain de la personne. On va donc aider le patient à se débarrasser de l’hôte encombrant.

Ainsi, on agit à un niveau général et global sur l’individu.

Pour rappel, la médecine traditionnelle chinoise ne prétend pas se substituer à la médecine moderne. Pour tout problème de santé, vous devez demander conseil à votre médecin traitant.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *